L’économie du savoir valorise le capital humain

Nous sommes aujourd’hui dans une forme de l’économie liée au savoir : la connaissance est valorisée sur un plan marchand. Le terme de nooéconomie apparaît, l’économie de la connaissance. Nous vivons une mutation profonde, comparable à celle de la Renaissance.

Quel rapport avec la #TeamDesMiss me direz-vous ? Et bien cette économie du savoir influe notre façon de travailler et d’apprendre. En évoluant dans ce contexte de transformation digitale et d’économie du savoir, notre façon d’apprendre et de travailler est impactée.

équipe.jpg

Si tu as une pomme, que j’ai une pomme, et que l’on échange nos pommes, nous aurons chacun une pomme. Mais si tu as une idée, que j’ai une idée et que l’on échange nos idées, nous aurons chacun deux idées.”  George Bernard Shaw

Le savoir est collégial et chacun en possède un morceau. Partager de la connaissance, du savoir c’est le multiplier. Une des caractéristiques de l’économie du savoir, c’est l’importance de la créativité, de l’innovation, qui amène même certaine personne à parler d’économie de la créativité.

L’accent est mis sur l’importance de la collaboration, du partage de la connaissance et du savoir, on retrouve bien l’esprit des Miss non 😉 Lire la suite

La face caché du digital learning

J’en ai assez d’entendre que le e-learning n’est pas suffisant pour apprendre ?

masque face dali

Et alors on ne fait rien et on critique.

Dans un monde où la valeur rare est le temps, comment peut-on encore resté sur ce type de position ?

Nous sommes tous déjà digitalisés. Qui peut se passer de son téléphone portable ? Qui n’a jamais posé une question sur google ? Qui ne profite pas des communautés quand il cherche sur tripadvisor le meilleur hôtel pour son projet de voyage ?

Qui ne veut pas aller vite ? gagner du temps ? Lire la suite

Neurosciences, quel intérêt pour l’entreprise ?

Ce que les neurosciences apportent au management

Comprendre que le cerveau est infiniment plus efficient en mode collaboratif, que le stress a des impacts extrêmement néfastes, induit un management plus tourné vers le bien-être social, favorisant la performance humaine et donc celle de l’entreprise.

Le terme de « neuromanagement » est ainsi apparu il y a peu et s’intéresse à l’intelligence humaine dans les entreprises, notamment pour les accompagner dans la conduite du changement permanent qui est le leur, mais aussi pour améliorer la productivité à travers le développement de la qualité de vie au travail (QVT).

neuromanagement Lire la suite