Nouveau rebondissement pour la formation 

La loi penicaud est-elle une opportunité pour le métier de la formation ?

mindmap-2123973_640

Le métier de la formation est un bon exemple de ce qui peut arriver à l’ensemble des professions.

Entre la nouvelle loi formation et les conséquences de la  transformation digitale, c’est tout l’écosystème qui est bouleversé .

La formation française a été touchée par des réformes successives très liées aux régimes politiques en cours . La loi Delors a rendu la formation une affaire de financement et à fait perdre petit à petit sa fonction originelle d’apprentissage.

Réinventer le métier de responsable formation

Marc Denenry parle de BIG BANG  dans son article sur le blog C-Campus.

Les responsables de formation vont devoir faire face à un changement de métier. De financeur, gestionnaire, coordinateur d’actions de formation et logisticien , ils vont devoir saisir l’opportunité qui va se présenter à eux et devenir accompagnateur du changement, de la transformation digitale à laquelle  les autres métiers vont à leur tour être confrontés .

Ce qui nous aura fait gagné notre légitimité sur ce sujet puisque nous l’aurons nous-même vécu.

Ainsi, les responsables eux-même vont devoir se former à d’autres méthodes : animer des communautés , apporter des innovations et surtout mettre en place des organisations apprenantes sous peine de voir leur job disparaître .

Nous devenons impulseur .
Le responsable formation va apprendre à désapprendre en premier, pour nous aider à devenir des makers au lieu de penseurs : prototyper, tester, montrer, communiquer, se tromper et recommencer  sont les nouveaux comportements référence à mettre en oeuvre.

prototype

Mais ce n’est pas seulement le responsable de formation qui est touché , c’est aussi les entreprises qui doivent intégrer la formation non plus comme une charge mais comme un investissement.

Quels impacts pour les entreprises ?

Les collaborateurs deviennent actifs : fini le temps où l’on attendait que l’entreprise décide pour nous de notre parcours de développement .

Nous évoluons dans un monde VUCA (volatile, incertain, complexe, ambigu) dans lequel la  révolution technologique  nous donne accès  à la connaissance.
La transparence est la règle.
Même l’expert le plus reconnu peut aussi se trouver en danger s’il ne se renouvelle pas.
Tout va vite et tout se sait vite.

C’est pourquoi il est si important de prendre les rennes de notre parcours de développement et de décider!

Le MIT développe l’idée du  LIFELONG LEARNING dans son étude; The economist a d’ailleurs consacré un dossier complet sur ce sujet et précise que cela est devenu un impératif économique et non pas une seule option.

Ainsi c’est tout l’écosysteme de la formation qui petit à petit a fait sa révolution .

La Loi Penicaud

Qu’est -ce cette loi  va changer exactement?
Est-ce enfin le choc de simplification dont on a tant parlé?

Nous sommes touchés par un vent de tempête.

  • Le CPF est valorisé en euros et plus en heures : 35 heures par an qui vaudront 500 euros avec un plafond de 400 heures qui vont devenir un plafond de 5.000 euros. Une application mobile devrait nous faciliter la vie pour mobiliser notre CPF .
  • Les OPCAS changent de missions pour se concentrer sur le développement des compétences
  • Les URSAFF vont collecter les fonds de la formation qui sont fusionnés avec ceux de l’apprentissage (1,68%)
  • Plus de prériode ou de contrat de professionnalisation ni de CIF qui lui est transformé en CPF de transition
  • Une définition plus large de l’action de formation 

L’infographie de la CEGOS  donne une vision très claire de ces changements .

A cela s’ajoute le PIC ou plan d’investissement dans les compétences qui vise à former un million de jeunes peu qualifiés et un million de demandeurs d’emploi de longue durée faiblement qualifiés et à transformer en profondeur l’offre de formation.

Ma conclusion…

La nouvelle loi est pour moi une nouvelle étape dans l’évolution de la place de la formation dans notre vie professionnelle et dans les plans d’investissements des entreprises .
Elle vient renforcer les effets de la transformation digitale sur nos écosytèmes .

La formation est ce qui va nous permettre d’évoluer et de nous assurer un futur fait d’opportunités plutôt que de menaces .

Ainsi la formation devient un vrai choix de l’entreprise et du collaborateur et le responsable de formation un facilitateur impulseur innovateur testeur  plus qu’un intermédiaire financeur et organisateur faisant le lien entre des organismes de formation et une entreprise qui veut dépenser.

pont

Le responsable formation va ainsi réinventer son métier sans savoir encore comment.

Comment son écosystème va en effet réagir aux actions qui seront lancées, aux impulsions données?  Le courage et la ténacité seront, à n’en pas douter, deux qualités du responsable de formation.

Et vous qu’allez-vous faire de votre métier ?

Avez-vous pensé aux bouleversements qui peuvent arriver ?

Miss L&D

sac Miss L&D

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.